vendredi 13 mai 2016

MAMAN OÙ VAS-TU

5 commentaires:

  1. Bonjour Rémy
    Que ce poèmes est magnifique que de douleurs lorsque l'on perd un parent, mais ils restent dans nos cœurs jusqu’à ce que nous aussi nous les rejoindrons là haut....tes poésies sont toujours un enchantement lorsque je retourne les lire chaque fois que je le peux.
    je pars jusqu'au premier juin je te dis donc bon weekend et surtout passe une douce semaine en attendant mon retour gros bisous et que ce vendredi 13 vous apporte bonheur à tous les deux
    Marlène

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Rémy
    J'en ai les larmes aux yeux. Chaque ligne de ce beau poème peut s'appliquer à ce que je ressentais en cette année 1969, lorsque j'ai perdu ma maman, emportée par un horrible cancer.
    Amitiés
    Hugues

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  3. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  4. Combien je comprend cette main qui prend celle de Maman! J'avais 11ans lorsque on m'enmmené
    voir ma mère pleine des tuilleaux. Elle était dans le coma. Un tipe, devait être le médecin me demanda si je voulais que on lui enlève tout... J'ai demandé d'aller aux toilettes. Là je suis resté seule et j'ai prié comme un enfant sait le faire. Lorsque je suis rentrés dans sa chambre j'ai répondu " tant qu'il y a de la vie il y a de l'espoir " et en m'entendant parler ma mère se réveillé et m'a dit " mon enfant, que vas-tu devenir ? et on m'a fait sortir de sa chambre. Plus jamais je l'ai revue. Et cette " famille adoptive" e m'a même pas donné une photo d'elle. Je pense très fort que l'on verra les êtres chers un jour. Bisous Rémy nani

    RépondreSupprimer